UA-88487629-1

19/01/2015

Climat: une mobilisation citoyenne se prépare

La protection du climat est bien éloignée de nos préoccupations de tous les jours. Peu concrète, les enjeux qui en découlent semblent plus une affaire d'experts négociateurs que celle des citoyens, alors que les changements climatiques affectent la vie quotidienne de plus en plus de citoyens.

Notre environnement commun se dégrade de jour en jour. Hélas, la planète a déjà dépassé plusieurs de ses limites tant climatique qu'en terme de biodiversité ou de couverture forestière. Les dernières prévisions climatiques, au dessus des 2° d'augmentation de la température moyenne, font froid dans le dos. Une telle augmentation aurait des impacts conséquents sur notre environnement : montée du niveau des océans, sécheresses ou précipitations accrues selon la latitude, acidification des océans et fonte des glaciers en sont les plus inquiétants.

À cela, la surconsommation et la baisse du prix du baril n'arrange rien. Nous vivons dorénavant à crédit plus de quatre mois par année, ce qui ne laisse plus le temps à la régénération des ressources. De plus, l'accès à un pétrole moins cher risque de freiner la transition énergétique ainsi que l'émergence d'une société post-pétrole.

Ces dernières années, la participation aux négociations et les pressions des organisations écologistes ont montré leurs limites lors des dernières conférences. Il est maintenant important que la mobilisation citoyenne prenne le relais comme en décembre dernier lorsque des centaines de milliers de personnes de par le monde sont descendues dans les rues pour exiger une politique climatique ambitieuse.

La mobilisation passera aussi par la démonstration que les alternatives existent. À ce titre, le projet Alternatiba est un bon exemple. Dans près de 60 villes de France, mais aussi dans la région lémanique, des villages de la transition écologique verront le jour afin de présenter les alternatives concrètes aux énergies fossiles, à la surconsommation ou à l'agriculture intensive.

Aux Jeunes Vert-e-s, nous serons mobilisés, présents à Genève dans le village de la transition organisé par Alternatiba Léman mais aussi à Paris avec nos camarades des Jeunes Écologistes et des dizaines de milliers de citoyens qui construisent le monde post-carbone au quotidien.

Enfin, nous serons plusieurs à faire le trajet Berne-Paris à vélo. Je serai de la partie, les enjeux en valent bien la peine, même en plein mois de décembre !

 

alternatiba007.jpg

https://alternatiba.eu/

Commentaires

Monsieur Panchard qu'il fait beau être jeune et plein d'espoirs cependant quand vous devrez pédaler tous les jours pour aller travailler ou pour n'importe quelle autre obligation comme pour se rendre à l'école sans doute parlerez vous autrement
Nous aussi avons été parmi les premiers à participer au recyclage collectif ce système a été mis en route pas nous,on n'allait pas attendre les viennent ensuite cependant comme l'écologie synonyme de économie était notre pain au quotidien ce qui semble frapper votre esprit pour nous n'était que simple réflexe appris dès le berceau
C'est clair qu'en Allemagne ,en Angleterre et ailleurs ou la guerre a sévi les choses se sont déroulées autrement et les années de rideaux de fer auront conduit de nombreux Allemands de l'Est à répéter des gestes que nous avions tous hérité de nos aieux mais que peu à peu et grâce au modernisme que nous admirions car très pauvres la plupart nous avions appris à côtoyer chaque jour que Dieu fait mais en restant logiques malgré tout
Nous n'avions pas à cœur comme vous les écolos et les Verts de faire patauger dans la semoule universitaire voire électorale les citoyens plus âgés et ce pour des nèfles
Que vous fassiez vos propres expériences en clan voire tributs de réseaux ,soit chacun est libre d'agir selon sa propre personnalité mais de là à impposer vos points théories et à des personnes plus âgées c'est pur manque de respect à leur égard surtout quand on pense aux milliards dépensés soi disant pour sauver l'environnement alors que cet argent aurait pu servir à la création de crèches voire structures pour autistes en nette progression
Quand au manque d'eau faut pas exagérer quand on sait les nombreux aqua parcs devenus centres payants pour ce qui fait partie du patrimoine mondial et les millions de litres utilisés pour fabriquer de la neige.Je le reconnais c'était bien joué de votre part mais hélas les citoyens ont réalisé qu'il valait mieux se laver tous les jours et sentir bon pour aller travailler et avoir des robinets privés de bactéries style légionnellose
Mais on comprend que pour vendre de la camelote restées sur les étales d'autres pays de l'UE il est important d'inventer n'importe quoi dès l'instant ou on peut jouer sur la peur c'est l'essentiel
Remarquez que d'autre intégristes ont choisi la manière forte mais soyez prudents malgré tout car vouloir faire la morale à plus pauvre ne porte jamais de bons fruits et ne peut durer éternellement surtout au nom de l'écologie synonyme moderne du mot économie
Vous nous faites penser à ces pasteurs qui pour faire peur et assumer leur autorité face aux autorités mises en place inventèrent n'importe quoi mais avec les résultats dont encore aujourd'hui nous pouvons parler car derniers témoins
Très belle journée pour Vous

Écrit par : lovsmeralda | 20/01/2015

Les commentaires sont fermés.