UA-88487629-1

10/05/2013

Des mesures indignes de la Suisse

Le 2 mai dernier, les Églises chrétiennes ont rejeté les durcissements prévus par les mesures urgentes de la loi sur l'asile. Lors d'une conférence de presse au centre pour requérants d'asile de Köniz, elles ont affirmé leur opposition commune à cette révision, ne pouvant se taire lorsque "l'humanité est en jeu". 
Martin Werlen, 
Abbé d'Einsiedeln et intervenant en tant que représentant de la Commission Justice et Paix de la Conférence des évêques suisses, résume très bien, par ces quelques mots, le climat "de peur" , tout aussi réelle qu'artificiel, qui règne dans notre pays : "
Les requérants d’asile ne sont pas un problème, mais ils ont un problème."

Cette solidarité des Églises s'ajoute aux nombreux autres soutiens, tant politiques qu'institutionnels : les femmes PDC, les Jeunes démocrates-chrétiens vaudois et genevois ainsi que les sections PDC des cantons de Genève et Vaud se sont prononcés contre la révision, à de larges majorités. De plus, bon nombre d'écrivains, médecins et juristes ont exprimé leurs critiques face à ces durcissements du droit d'asile. Ainsi, une liste de soutien "bourgeois" a été créée et rassemble déjà des personnalités importantes.¹  

Les critiques et incompréhensions exprimées concernent des mesures inadamissibles : fin des procédures aux ambassades, non-reconnaissance de la désertion comme motif d'asile et déni des droits de recours. Les deux premières s'attaquant aux réfugiés les plus menacés et, la troisième, bafouant l'équité des procédures juridiques. Même aux seins des partis pro-révision, ces mesures choquent  passablement et sont considérées comme indignes d'un pays comme le nôtre !

Ces soutiens et ces réserves internes sont aussi, à mon avis, l'expression de la Suisse d'Henry Dunant, cette Suisse humaniste, celle des Conventions de Genève, à l'oreille attentive et, historiquement, ouverte sur le monde. Celle qui doit combattre cette révision, se faire entendre le 9 juin prochain et tout faire pour aider à construire, ensemble, un pays solidaire, conscient de ses choix et actif positivement sur la scène internationale. La lutte sera longue, mais ensemble, nous y arriverons. 

Ces prochaines semaines, et ce au moyen d'actions de terrain, de stands et d'interventions lors de conférences, nous allons entrer dans le cœur de la révision afin d'informer la population des drames humains qui risquent de se jouer selon notre décision, dans l'urne

 

 1 : http://www.grundwerte-appell.ch/

toutelarichesse.jpg

Commentaires

@Ilias Panchard, c'est à votre tour les jeunes de faire ce que d'autres ont fait avant vous et pendant toute leur existence,aussi comme dirait Dartagnan
,bon vent et bon courage pour Vous
Cependant pour ne pas me répeter tellement s'en devient lassant faites comme d'anciens Scoutes et Scouts Suisses,accueillez en chez vous.Premier exercice de vraie charité chrétienne ,en ce sens le Mouvement des Scouts Suisses n'a jamais démérité et l'aide altruiste et humaniste a toujours fait partie de leur élan patriotique.Eux non pas attendu Amesty's international pour se prendre en main et agir sans le crier sur les toits comme toute aide qui se doit d'être efficace,sinon c'est pur orgueil et rien de plus

Écrit par : lovsmeralda | 10/05/2013

@Ilias Panchard ,je me permets de rajouter ceci,notre pays n'est pas un peuple d'endormis,ne l'a jamais été et les Scouts eux n'ont jamais pratiqué une quelconque malveillance comme celle exercée sur des gosses par certains religieux.
Monseigneur Lustiger a eut une phrase magnifique ,que l'Eglise cesse de vouloir se méler de la politique !C' était un excellent visionnaire!
Parceque au nom de l'amour charité chrétienne dans notre pays combien de vies brisées à vie!
Excellente soirée pour Vous

Écrit par : lovsmeralda | 10/05/2013

Bien. J'approuve sans réserve la position des Eglises suisses et de tous ceux qui partagent leur avis. De manière générale, je me pose des questions sur notre façon d’accueillir des requérants d'asile dans notre pays. De par mon travail, j'ai à faire à certains d'entre eux. Des permis de séjour provisoires avec lequel ils ne savent que faire, aucune perspective d'avenir, rien à faire de leur journée, ce qui les pousse gentiment certains à dépasser parfois les limites de la légalité. Il me semble que là réside un vrai problème. Accélérer ces multiples procédures, proposer des projets de vie viable et aider également les pays d'origine. La Suisse est petite, même si elle croule sous les richesses et met régulièrement en avant sa prétendue neutralité, elle ne peut non plus accueillir tout le monde à long terme, ou alors il faudra se poser les bonnes questions au sujet du logement, des permis de travail, etc.

Vaste débat qui n'est pas simple, j'en conviens.

Écrit par : dede | 11/05/2013

A quand remonte exactement la "tradition humanitaire de la Suisse" avec laquelle on nous rabâche les oreilles, en fait ? Au tampon J sur le passeport des Juifs venant d'Allemagne? Ou à l'introduction du permis de saisonnier ? La "tradition", c'est d'accueillir les riches et les dictateurs et d'exploiter les pauvres. Ou de les expulser

Écrit par : Gwen | 11/05/2013

@Gwen,en réponse a votre question,elle était inscrite dans les gènes des nombreux pionniers et scouts qui ont créé les tous premiers petits commerces.Elle est partie de là et fut transmise de génération en génération
Tous les étrangers étaient accueillis à bras ouvert,l'esprit de fraternité n'était pas un vain mot souvent au grand dam des autres membres éloignés de la famille .Mais les Pionniers Scouts de l'époque n'en avaient cure et pour preuve ils ont mêms aidé des Polonais et autres à ouvrir des échoppes.Dont on parle encore avec amour de nos jours.Notre canton n'a jamais été raciste loin s'en faut puisque de nombreux couples sont mariés avec des filles,garçons nés de couples des premiers saisonniers
Mais grâce aux bobos on est entrain de le devenir,hélas pas contre les étrangers mais entre Suisses et il faut avoir l'âge que j'ai pour oser en rire de dépit.Ah oui le bel amour universel,a coup de gouttes et de vaccins oui!
Le racisme se fait sentir au sein des diverses nationalités qui se détestent et le mot est faible quand l'une ou l'autre gagne la coupe des champions en Foot.Là on apprécie d'être Suisse à tous les coups,c'est la guéguerre entre eux et les Suisses en font les frais,comme quoi la belle fraternité existe de nos jour a condition que vous soyez riches ou muets comme deviennent de plus en plus d'helvètes qui en ont marre d'entendre des pleurnicheries de gens qui ne travaillent pas ,sont encore en études ou qui n'ont aucune expérience de la vrai vie ,celle qui s'est vécue au quotidien par de nombreux Suisses et Suissesses en recherche de boulot pour gagner leur vie et ce dès leur plus jeune âge pour survivre et payer une pension à leurs parents

Écrit par : lovsmeralda | 12/05/2013

déjà posté, mais sans réaction de M. Panchard qui n'a pas l'air d'aimer le débat contradictoire et préfère les postures idéologiques.

Bonjour,

Je suis parfaitement d'accord avec vous, durcir la loi sur l'asile ne sert à rien, en tout cas pour les requérants qui en sont vraiment et qui seront les premiers touchés par ces mesures puisque c'est les seuls à jouer le jeu. Par contre il est urgent d'empêcher quantité de voyous d'utiliser ce système pour pouvoir rester en Suisse le temps de faire leur business, (peu importe si c'est pour faire vivre leur famille, la vente de drogue n'est pas plus acceptable parce qu'elle poursuit des buts plus nobles que d'autres).

Trouvons le moyen d'empêcher ces gens d'utiliser des lois qui ne sont pas faites pour eux et je peux vous assurer que le nombre de citoyens demandant un durcissement des lois (dont je ne suis pas) se réduirat comme peau de chagrin..

A Dédé :

Je suis persuadé que vous êtes sincères lorsque vous écrivez :

"Des permis de séjour provisoires avec lequel ils ne savent que faire, aucune perspective d'avenir, rien à faire de leur journée, ce qui les pousse gentiment certains à dépasser parfois les limites de la légalité"

Ces personnes dont vous parlez et que vous connaissez, sont vraisemblablement des "vrais" réfugiés. Mais pouvez-vous admettre, comme je le fais en ce qui vous concerne, que quantité de "réfugiés" (principalement des africains de l'Ouest et des tunisiens ainsi que certains albanais) ne sont là que pour faire du business, c'est à dire dealer et faire dealer ? Car ceux-là, vous pouvez leur proposr tout le travail que vous voulez, il n'en ont rien à foutre, ce n'est pas ce qu'ils cherchent !!

Donc, pouvez-vous admettre qu'il faudrait avant tout, comme je le dis plus haut, empêcher ces gens d'utiliser la procédure d'asile (donc être beaucoup plus strict lors de l'entrée en matière) pour éviter que les réfugiés soient indirectement touchés par des mesures prises principalement en raison du potentiel criminel de certains ?

Bonne journée

Écrit par : Lenoir André | 12/05/2013

Les commentaires sont fermés.