UA-88487629-1

07/03/2013

Faire la fête, un projet politique ?

Les établissements genevois menacés de fermeture dès minuit ont obtenu leur dérogation d'ouverture prolongée au-delà de l'heure tant redoutée. Le Service du commerce a en effet estimé qu'ils ont depuis "fourni des garanties concrètes pour lutter contre les nuisances sonores". Parmi ces mesures, l'engagement de chuchoteurs a du être jugée positive par les autorités. 

Pour ma part, j'apprécie que des solutions constructives aient été trouvées, malgré le couac lors de l'annonce aux bistrotiers, alors en pleine discussion avec la Ville au sujet de la lutte contre le bruit. 

Ce problème "résolu", je me pose plutôt des questions sur l'engagement des partis de jeunes et sur les priorités de la jeunesse. En terme d'engagement, il est difficile et inintéressant d'en juger de manière généralisée. Je ne m'aventure pas trop en affirmant qu'on entend peu certains d'entre eux. Cependant, la mobilisation de ces partis a eu lieu contre la fermeture de ces 28 bars du bout du lac. Le thème est, il est vrai, bien plus porteur chez les jeunes que la libéralisation des horaires de travail ou l'élévation de l'âge de la retraite des femmes...

Cette mobilisation, que je respecte, m'a néanmoins fait bien sourire. Le fait que des jeunes se soient mobilisés ne m'étonne pas et me paraît assez normal. Cependant, en tant que jeunes partis politiques, n'avons-nous pas d'autres thèmes à défendre et à proposer à la jeunesse ?

Nous nous plaignons souvent du manque de place accordée à la jeunesse dans la société, dans la politique ou dans les médias. Cela n'est pas étonnant quand on se profile, le plus souvent, sur des thèmes "stéréotypé jeunesse". À quand une manifestation de la jeunesse en soutien aux sans-papiers ? Pour revendiquer un salaire minimal et une réelle égalité salariale hommes/femmes? En opposition à l'augmentation des taxes d'études ?

Le rôle des partis de jeunes est là : développer une vison et un projet global pour la société dans son ensemble, jeunes compris. Toutefois, à quoi bon risquer d'opposer encore plus les jeunes aux vieux, les chômeurs aux actifs professionnellement ou les étudiants aux apprentis. 

Je terminerai ce "coup de gueule" en mentionnant, au risque de paraître moralisateur, quelques uns des défis urgents et luttes qui nous attendent, nous la génération du Game Boy et des plats prêts à consommer.

Nous allons au devant d'une impasse énergétique globale, dont nous nous devons d'entreprendre le tournant dès maintenant. Notre pays accepte d'enfermer des gens innocents, en attente de renvoi forcé et risqué sans que la population ne s'en égosille réellement. On se dirige vers une société où les magasins se doivent d'être ouvrir en permanence, au détriment des employés et de notre environnement. Les multinationales irresponsables et criminelles continuent d'avoir pignon sur rue sans être inquiétées par la justice. L'armement mondial continue d'augmenter, la Suisse refait aussi son arsenal à des coûts exorbitants. Les inégalités augmentent, notre pays comptant plus de 200'000 working poors (500'000 personnes concernées au total).  


tumblr_lvrb08BKo61qju74mo1_500.jpg

Commentaires

@IIias Panchard,votre coup de gueule fait plaisir à lire cependant continez de faire la fête c'est ce qu'on fait avant vous les plus âgés.De toutes manières la presse s'arrange toujours pour rallumer des feux qu'on croyait éteints.La jeunesse ne dure jamais autant la vivre bien et selon ses envies.Car que vous fassiez bien ou mal il se trouvera toujours quelqu'un pour vous faire la morale.
Quand on sait le barnum fait à l'encontre de Monsieur Perrin qui lui a vu sa cote remonter et les articles en défaveurs des requérants de Perreux basés sur de fausses rumeurs,le peuple a réagit en apportant moults dons au centre de requérants et par là montre qu'il ne se laisse pas manipuler par les médias
C'est plutot rassurant non?
Moise a libéré d'entraves son peuple inutile de revenir en arrière,les jeunes ont le droit de s'éclater.La vie de tous est faite d'expériences bonnes et mauvaises,c'est grâce à elles qu'on apprend a différencier le bon du mal du moins pour les plus réceptifs.Mais il y a les éternels incurables et qui très souvent arrivent à passer entre les gouttes,comme si rien ne les touchait sans doute en faisions nous partie . On sortait dansait en toutes connaissances de cause sachant que des violeurs ,assassins rodaient mais la vie avait été tellement difficile que le danger on l'ignorait et tant mieux sinon on ne pourrait pas témoigner
Trop couver ne sert à rien les crises existentielles s'en suivant sont d'autant plus difficiles à vivre pour l'ado et son entourage et toute crise d'adolescence étouffée dans l'oeuf par peur parentale se revivra mais avec encore plus d'accuité à 36 ans si elle ne se réveille pas suite à un mariage peu réfléchit ce qui ménera au divorce
Je me permets de vous citer une phrase ,pour vivre vieux il faut donner de la qualité de vie aux plus âgés,aussi en voyant courir des personnes plus très jeunes avec leur sac poubelle,on ne peut pas dire que cette phrase ait marqué les esprits.En Suisse on a tendance à tout faire à rebours du bon sens.
A croire que les logiciels et trop d'informatique font oublier l'essentiel, qu'un humain possède son propre rythme de vie,ses us et coutumes hérités de ses ancêtre et qu'il cultivera surtout dans un monde qui a plutot tendance à vouloir vivre au dessus de ses moyens en criant ,il y a la crise,oui celles et nombreuses de la vie qui n'offrent pas le billet de mille promis par les horoscopes et nombreux autres gourous qui parlent sans rien apporter en échange, excepté la précarité en plus pour les plus naifs
Alors amusez vous ,vous allez vers les 50 berges et le temps lui coule de plus en plus vite et tous diront comme d'autres avant,ah si on avait su on en aurait fait deux fois plus.La jeunesse n'est pas éternelle,les bétises non consommés jeunes seront vécues sur le tard mais avec plus de difficultés pour s'en remettre.On est longtemps jeune dans la tête c'est vrai mais hélas suivant l'organisme on ne peut lutter contre la réalité qui effraye tant de monde,dommage car vivre vieux a aussi des avantages non négligeables.A chacun de découvrir les siens!
toute belle journée pour Vous

Écrit par : lovsmeralda | 08/03/2013

@Ilias , ne vous méprenez pas sur mes propos.Il ne s'agit pas d'encourager à la drogue.Non surtout pas.Ce que nous avons vécu d'ailleurs ne se répètera jamais espérons le ,nos mère étaient pour la plupart shootées aux sandwichs Saridon ou aux gélules de ténia ,quand aux traitement médicaux imposés souvent de force et en surnombre peut-être pour essayer de mieux tester notre endurance ceci explique peut-être mieux les raisons qui nous faisaient gambader sur les voies tortueuses de la vie tout en travaillant et ne perdant jamais courage ni optimisme pour voler au secours de ceux encore plus démunis que nous!
Nous avions la rage de vivre en nous et les médecins ont-ils peut-être cherché à comprendre les raisons qui galvanisaient tous les enfants conçus lors d'Hiroschima ou Nagasaki

Écrit par : lovsmeralda | 08/03/2013

Les commentaires sont fermés.